Chiromancie.Org

Membre du réseau ésotérique
Accueil

:: Les dossiers Occultes ::
 
 
 
 
 
 

:: Services en ligne ::
 

:: Calculs en ligne ::
 
 
 
 
 
 


Articles > Occultisme > Magie > La magie égyptienne

"La Magie, me confia l'Ancien, c'est un combat. Les dieux doivent plier sous ta pensée. Les déesses doivent tomber amoureuses de toi. Sinon ce seront autant d'ennemis implacables..." C. Jacq Le monde magique de l'Egypte ancienne.
Dans l'ancienne Egypte, la magie est tout aussi présente qu'à Babylone. Il s'agit également d'une magie officielle : "C'est d'une haute magie d'Etat, cohérente, raisonnée, admirablement saisissante et sereine que procède la vision égyptienne du monde."
Magie d'Etat, c'est-à-dire magie royale. Le pharaon est le magicien suprême, puisqu'il est le médiateur entre le dieu et son peuple. Or, la magie elle-même est pour l'Egyptien l'héritage de Dieu.
"Pour l'Egyptien ancien, écrit Christian Jacq, tout vit. Penser que quelque chose est inanimé prouve que notre regard ne s'est pas correctement ouvert sur la réalité. L'homme, comme n'importe quel autre parcelle vivante est la résultante d'un jeu de forces. Les subira-t-il passivement, ou cherchera-t-il à les identifier? La qualité de son destin dépendra de la réponse à ces questions."
Ici, l'attitude magique sera justement de comprendre et de participer au jeu des forces, ce qui revient à dire que l'on plonge dans le secret de la divinité puisqu'elle est source de toute magie. Le magicien devra vaincre la mort en aidant à ce que le passage de la vie à l'univers de "l'autre monde" se passe le plus harmonieusement possible. La momification prend tout son sens comme acte magique : le rituel qu'elle impose, les différents objets magiques disposés sur ou autour de la momie n'ont pour but que de faciliter le passage entre les deux mondes de l'avant et de l'après mort.
Face aux dieux, maîtrisant les éléments, le magicien participe à la vie du monde et l'adepte qui a subi les épreuves menant à la connaissance pour devenir l'initié a pouvoir sur tout ce qui a un nom, c'est-à-dire sur tout ce qui est, car, pour l'Egyptien tout ce qui a reçu un nom est vivant.
Le vrai magicien a aussi pouvoir sur la mort elle-même, comme le rappelle ce texte du Livre des morts : "Celui qui connaît le livre de magie, celui-là peut sortir au grand jour et se promener sur la terre parmi les hommes. Il ne mourra jamais."
Instruments magiques, amulettes, talismans, envoûtements, guérisons, sont les moyens et l'apanage du magicien égyptien. Nous verrons dans la seconde partie de cet ouvrage ce qui concerne plus spécialement l'instrumentation et le rituel magiques. Mais nous voudrions, ici, rapporter quelques légendes concernant la pratique magique dans l'ancienne Egypte. Elles sont d'autant plus passionnantes qu'elles révèlent presque toujours les carrefours possibles de la magie tels que nous les évoquions dans les premières pages de ce livre : la magie d'avoir ou magie d'être? Pouvoir? Puissance? Mais pouvoir sur qui? Et pourquoi?
Le thème du magicien "puni" pour avoir transgressé la loi en voulant accèder à la puissance des dieux est magnifiquement illustré par la légende de Satni.
Un autre conte se rapporte, lui, aux pouvoirs magiques mais l'art du magicien ne sert, ici, qu'une assez horrible vengeance.
"Un magicien s'apercevant qu'il était trompé par son épouse, modela un crocodile de cire et prononça sur lui une formule rituelle. Puis il demanda à ceux de sa maison de jeter l'animal dans le fleuve, au cas où l'amant de sa femme irait s'y baigner. C'est ce qu'ils firent. Aussitôt que l'amant eut plongé dans l'eau, le crocodile s'anima, grandit jusqu'à prendre la taille d'un vrai saurien et entraîna le malheureux nageur au fond du fleuve. Instruit de cette aventure, le pharaon qui était un ami du magicien porta le jugement suivant : le "crocodile" devait garder sa proie. La femme, elle, devait être brûlée vive et ses cendres dispersées dans le Nil..."
Un autre conte rapporte que le roi Nectanebus fit un jour appel à un magicien pour vaincre ses ennemis. Le magicien fit modeler une flotte en miniature, puis, sur un minuscule plan d'eau, il organisa un simulacre de combat. Alors la flotte du roi Nectanebus coula les vrais navires des marins en

:: Sponsors ::

Nous avons plus de paresse dans l'esprit que dans le corps. La Rochefoucauld
Mercredi 20 septembre 2017Fête du Jour Saint Davy
© Chiromancie.Org ©